On voit de plus en plus souvent sur les profils des annotations du style « slam ok », ou « plan chem’s ». Alors, le SLAM, c’est quoi ???

Pour commencer, le SLAM est un terme générique, qui décrit la consommation de drogues de synthèse. Ces drogues de synthèse imitent les effets des drogues bien connues, comme les amphét, la cocaïne, l’ecstasy… Mais contournent légèrement la barrière législative et simplifie l’approvisionnement par manque de moyens de répression et de connaissances…

Bien souvent, la molécule utilisée est la méphédrone alias toluyl-alpha-monomethylaminoethylcetone pour les chimistes en herbe. Connue sous le nom de 3MMC, 4MMC, 4MEC ou miaou-miaou.

Les synthèses de la méphédrone s’ingèrent, se sniffent, se fument, s’injectent ou même en parachute (plugging)

… C’est un dérivé de la cathinone, qui est l’alcaloïde que l’on retrouve dans les feuille du khat, en Afrique. Ça sent la réglisse, mais attention au bonbon-bombe…

Avec des effets proches des amphétamines, la méphédrone entraîne une désinhibition, une sensation de toute-puissance, une exacerbation sensorielle et surtout tactile, et a un effet coupe-faim. Mais attention, tout ceci a un prix… le risque de dépendance psychique est très élevé… et ce n’est rien comparé aux risques physiques directs.

Le mode d’action de la méphédrone entraîne une vasoconstriction (rétrécissement du calibre des veines), pouvant entraîner un arrêt cardiaque, mais aussi une baisse de libido voire une impuissance (gênant dans un plan…), des maux de tête violents, une baisse de vigilance. À la descente, une paranoïa peut être observée… Mais aussi un effet de grincement de dents et des douleurs dans la mâchoires… Beaucoup de personnes qui la consomme ont parlé aussi d’un effet de rétention urinaire. Les effets à long termes ne sont pas connus.

On la trouve à des prix allant de 10 à 15 euros le gramme. Mais allez savoir d’où elle vient, comment elle est préparée et coupée…

A titre professionnel et personnel, j’ai eu un patient qui, après s’être fait fait injecté de la 3MMC coupée avec de la lidocaïne (produit antalgique) en intraveineuse par un pseudo infirmier, a vu son avant bras enflé, pour formé un abcès purulent et bien sanglant… 15 jours d’antibios, pansement tous les jours jusqu’à la percée de l’abcès avec méchage de l’orifice…

Conclusion : les pratiques planantes, ok. Mais attention, faites le en connaissant les risques, jamais seul et avec des personnes de confiance (on peut essayer de faire n’importe quoi, mais jamais avec n’importe qui), des capotes à portée de main (avec une baisse de vigilance, c’est mieux de prévoir le coup)… Et surtout, celui qui conduit, c’est aussi celui qui ne slamme pas…

PS: Si vous désirez, nous raconter votre histoire concernant vos ou votre plan CHEM’S

Envoyez moi la a: jb69004@live.fr

PLAN CHEM’S ET PLAN SLAM ?? C’EST QUOI????

About The Author
-

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>