Depuis quelques temps, on constate une recrudescence du nombre de cas de syphilis déclaré par les médecins. Il est temps de lever de nouveau le voile sur cette maladie…

La syphilis, c’est quoi : c’est une MST (maladie sexuellement transmissible), qui se transmet par les sécrétions sanguines et le sperme. Elle est aussi connue sous le nom de grande vérole. La bactérie en cause est le tréponème pâle. La période d’incubation généralement constatée est de l’ordre de 3 semaines, correspondant au premier stade (sur les 3 stades) de la pathologie.

Comment elle se transmet : Elle se transmet par une mise en contact entre le chancre syphilitique et les muqueuses… donc, par fellation, pénétration, mais aussi par branlette mutuelle, partage de matériel sexuel ou d’injection…

Comment elle se manifeste : nous ne sommes pas tous égaux devant la syphilis. Mais d’une manière générale, les symptômes se manifestent 3 semaines après l’exposition, par l’apparition d’un chancre au niveau génital le plus souvent. 3 à 10 semaines après, en l’absence de traitement, une roséole s’installe, pour une durée allant de 4 mois à 3 ans. C’est le stade 2. Cette roséole est due à la propagation du tréponème dans le sang, et les petites taches roses peuvent se trouver n’importe ou sur l’organisme, mais surtout sur le gland, l’anus, la gorge, les lèvre, le dos… Puis, chez les patients non traités à ce stade, 3 à 15 ans après l’apparition du chancre, la pathologie s’aggrave, atteignant le système cardiovasculaire et d’une manière générale, tous les organes, avec un risque de troubles neurologiques, rhumatologique, ostéo-articulaires signant ainsi une phase terminale, qui peut être fatale(stade 3)

Dépistage : soit par microscope après frottis d’une lésion, soit par une sérologie TPHA, VDRL et FTA, à faire prescrire par un médecin et à réaliser en laboratoire.

Traitement : si la maladie n’est qu’au premier ou deuxième stade ; on fait une injection de benzathine pénicilline G en intramusculaire. Pour un stade 3, c’est le même produit, mais injecté 3 fois à une semaine d’intervalle… Et pour info, pour avoir fait l’injection a pas mal de patients, l’injection fait mal… Très mal. Et la maladie peut être grave, voire mortelle, c’est ce qui est arrivé a Van Gogh, Feydeau et Maupassant.

Conclusion : la capote… on ne suce pas si on voit des micro-plaies ou autres signes suspect… et en cas d’apparition d’un chancre, on file chez le doc… pour éviter de se retrouver avec une aiguille plantée dans les fesses par hood69 

Si vous avez de questions, n’hésitez pas à commenter ou a me contacter pas message…

LA SYPHILIS: LE RETOUR

About The Author
-

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>