Mardi soir je me suis enfin décidé de faire la pute au Bunker. Jusqu’à présent j’y allais pour me faire tirer par un ou deux mecs dans la soirée. Je matais surtout les mecs qui se mettaient à dispo dans la backroom. Je trouvais ça excitant de les regarder se faire défoncer par des dizaines de mecs. Je voulais faire la même chose mais je n’osais pas. Je suis d’un naturel plutôt timide et réservé.
Mais ce mardi j’avais envie de me mettre à dispo et prendre un max de bites.
J’avais mis ce soir là un harnais en cuir, cockring et bottes de motard, bien décidé à servir de cuve à foutre.
J’ai rapidement rejoins la backroom qui était déjà pleine de mecs.
J’ai réussi à me faire une place sur la banquette contre le mur, je me suis installé à genoux, le cul bien cambré et graissé. J’ai respiré une bonne dose de poppers pour me faire planer.
J’étais installé entre deux mecs, celui de droite se faisait défoncer comme une chienne et on a commencé à se rouler des pelles. Le mec qui le pilonnait m’a mis la main au cul comme s’il vérifiait la marchandise. Rapidement il s’est installé derrière moi et j’ai senti sa queue épaisse me pénétrer. Il a poussé un grognement de plaisir, il m’ a traité de bonne pute. Jai adoré ça ! Je continuais à me gazer au pops, j’échangeais des patins baveux avec mes deux voisins qui se faisaient mettre par les queues qui rentraient et sortaient de leur trou. Nous avons passé un long moment, offerts aux queues qui se succédaient dans nos trous de salopes.
Je perdais toute inhibition, ma timidité s’envolait au fur et à mesure que les doses giclaient dans mon trou. J’étais bien décidé à me transformer en cuve à foutre. Mon voisin de droite m’a annoncé qu’il avait déjà 8 doses dans la chatte ! Je n’en avais pris que 4 ou 5, mais je lui ai dit que je comptais bien le rattraper.
Les mains palpaient mon cul qui commençait à dégouliner de jus, les queues rentraient dans mon trou, je ne comptais plus le nombre de bites qui me pilonnaient; mes mecs se succédaient à la chaine.
J’étais devenu ce que je voulais depuis longtemps : un paquet de viande à dispo.
Je suis sorti de la backroom après un long moment, les mecs qui me mataient ou me baisaient m’ont regairdé pour voir qui était ce mec au harnais qui faisait la pute. Certains ont souri avec un regard complice et viciex, d’autres m’ont suivi pour voir où j’allais m’installer.
J’ai attendu qu’un sling se libère, mais ils étaient tous occupés, alors je me suis installé dans une cabine j’ai tourné le dos , écarté les cuisses et offert mon cul à tous ceux qui le voulaient.
A peine installé prêt à servir que les mecs ont commencé à entrer pour me gaver la gueule et le cul. J’ai continué à faire la pute pendant plus de deux heures en alternant les cabines et la backroom. J’avais le cul en feu, graissé au jus par environ une vingtaine de doses.

ABATTAGE AU BUNKER

About The Author
-

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>